Atelier d’élaboration du Plan Stratégique National de Maintenance des Equipements Médicaux

Atelier d’élaboration du Plan Stratégique National de Maintenance des Equipements Médicaux

Dans le cadre de la mise en œuvre de la Politique Nationale de la Qualité des Soins et des Services (PNQSS), l’accès durable aux dispositifs médicaux pour garantir l’amélioration de l’offre de services et de soins intégrés de qualité à tous les niveaux est l’une des composantes prioritaires. En effet, pour y parvenir, la maintenance des appareils et équipements médicaux, éparpillés partout dans le pays, requiert une gestion rigoureuse.

De ce fait, le Ministère de la Santé Publique (MSANP), à travers la Direction Générale de Fournitures des Soins (DGFS), avec l’appui du projet Vaccins MIAROVA, un atelier d’élaboration du Plan Stratégique National de Maintenance des Equipements Médicaux (PSNMEM) est organisé du 17 au 21 Juin 2024 à Mahajanga. L’objectif étant de disposer d’un document d’orientation générale constituant un cadre propice de référence national pour la mobilisation financière et d’orientation sur la gestion de maintenance de tels équipements.

L’évènement a vu la représentativité de nombreux organismes nationaux et internationaux, tels que : l’agence de Médicaments de Madagascar (AMM), le laboratoire LA2M, les CHRR et CHU issus de plusieurs régions, la Société d’Anesthésie et de Réanimation de Madagascar (SARM), la Société Malgache de Pédiatrie (SOMAPED), l’Association des Techniciens et Ingénieurs Biomédicaux de Madagascar (ATIBM), l’OMS, l’UNICEF, l’USAID, la JICA et quelques ONG internationales, le Bureau des Normes de Madagascar (BNM) et majoritairement l’équipe au niveau du MSANP.

La participation du représentant du BNM, Madame RANDRIAMASY Sitraka Ambinintsoa, Chef du Service de développement de Normes, a été des plus cruciales. La mise en place de nombreuses normes nationales attrayant à la gestion de la maintenance desdits équipements a été impérativement insérée dans le Plan stratégique encours de développement. Il y a été éclairci que l’adoption de normes internationales au niveau national constituera le processus privilégié. Aussi, est-il recommandé que pour des raisons de préservation de la santé humaine, les normes devraient être rendues d’application obligatoire à travers une règlementation.

Source : BNM, 2024